Fin du RTC et télésurveillance

Les opérateurs téléphoniques ont annoncé la fin progressive des lignes RTC. Opérationnel depuis les années 70, le réseau téléphonique commuté est devenu obsolète et va progressivement disparaître. Cet arrêt va avoir de nombreuses conséquences, notamment sur les alarmes intrusion avec télésurveillance

Pour vous aider à y voir plus clair, Nova Secure, spécialiste des solutions de sécurité en Alsace, vous fournit les principaux éléments de réponses qui vous permettront de planifier une migration efficace et sereine.

La fin du RTC 

Mis en place dans les années 70, le Réseau Téléphonique Commuté (RTC) va progressivement être mis à l’arrêt d’ici 2030. Depuis 2018 par exemple, Orange ne commercialise plus aucune nouvelle ligne issue de ce réseau téléphonique. 

Crédits : Orange.com

Pourquoi les opérateurs téléphoniques ont-ils décidé de mettre fin à ce réseau ? 

Les principales raisons de l’arrêt du RTC sont l’obsolescence de la technologie et son coût de maintien par les opérateurs. Cette solution est progressivement remplacée par le protocole IP, système unifié avec le reste des technologies de télécommunication (Voix, data, vidéo, etc.) et dont les offres d’accès à internet sont aujourd’hui accessibles à des prix très concurrentiels. 

La technologie Internet Protocol (IP) consiste à utiliser internet pour acheminer tout ou une partie des communications

Qui est impacté par la fin du RTC ?

Les particuliers comme les professionnels sont impactés par la fin des lignes RTC

Depuis 2018, l’opérateur historique Orange ne fournit déjà plus de nouvelles lignes basées sur la technologie RTC. Le déploiement de la fibre et des box internet assure déjà une continuité de service pour les particuliers. Néanmoins, certaines communications spécifiques (fax, alarme, télésurveillance) nécessiteront d’être migrées vers le protocole IP afin de continuer à fonctionner. 

Chez les professionnels, l’impact sera plus important. En effet, 70% des entreprises sont encore aujourd’hui dépendantes, partiellement ou complètement du RTC (source : SFR). 

Télécommunications, terminaux de paiement, appels d’urgence dans les ascenseurs, télésurveillance des sites… nombreux seront les domaines où il est crucial de prévoir la transition vers le protocole IP. 

Les secteurs impactés par le fin du RTC

RTC et télésurveillance 

Selon la Fédération Française des Télécoms (FFT), 70% des systèmes d’alarme fonctionnent encore sur le RTC. Il est donc indispensable d’assurer la transition de ces équipements afin de leur permettre de continuer de fonctionner. 


Pictogramme alarme intrusion connectée à un smartphone

Depuis plusieurs années, les nouveaux systèmes d’alarme intègrent nativement la technologie IP permettant ainsi la transmission des communications vers un terminal (smartphone, tablette par exemple) ou vers un centre de télésurveillance. Mais ce n’est pas le cas des équipements plus datés, qui du fait de leur ancienneté voire de leur obsolescence ne peuvent pas être rendus compatibles avec les transmissions IP (via un boîtier ou une carte d’interfaçage).  

Basculez en IP, un choix 100% gagnant 

Au-delà du caractère inéluctable de la transition pour s’adapter à la fermeture des lignes RTC, le passage vers l’IP présente de nombreux avantages. 

Une expérience de communication enrichie 

Le protocole IP permet de transmettre vidéos, images et data en plus de la voix. Grâce à cette technologie, vous serez en mesure de visionner les images du système d’alarme à distance et en temps réel. De la même façon, votre centre de télésurveillance, en capacité de visualiser les lieux, n’engagera plus d’intervention physique inutile et coûteuse en cas de déclenchements intempestifs. 

Un matériel de dernière génération 

Certains anciens modèles de centrales d’alarme peuvent difficilement transitionner vers le protocole IP. Il est souvent bien plus avantageux de s’équiper d’une nouvelle centrale d’alarme plutôt que de modifier un système existant pour la rendre compatible.

Profitez de cette transition technologique pour changer de matériel et bénéficier des nouvelles fonctionnalités qu’offrent les centrales d’alarme de dernières générations. Par exemple, la levée de doute visuelle par prise de vue, l’accessibilité des images depuis n’importe quel terminal compatible (smartphone, tablette, etc.) ou l’armement/désarmement à distance grâce aux applications d’administration de votre système d’alarme.

Si certains reprochent à l’IP de nécessiter une alimentation électrique constante, les systèmes de dernière génération possèdent une batterie de secours prenant le relai en cas de coupure de courant et il est toujours possible de doubler cette sécurité par la mise en place d’un onduleur

De plus, les nouvelles centrales offrent des options innovantes telles que la détection périmétrique extérieure, la détection d’incendie ou d’inondation, le contrôle de la qualité de l’air et des fonctions domotiques (prises connectées, interrupteurs intelligents ou vannes d’arrêts contrôlables à distance). 

Une opportunité d’économies immédiate  

La transition vers le protocole IP va vous permettre de résilier l’abonnement et la ligne RTC dédiée aux transmissions vers la télésurveillance. Cette économie représente près de 18€ par mois. Vos coûts de communications unifiées (voix, data, internet, TV,…) se résument à votre abonnement internet. Nova Secure propose des solutions complètes à partir de 39,90€ TTC/mois. 

C’est l’occasion aussi de renégocier votre contrat de télésurveillance en souscrivant une offre incluant l’installation d’un équipement neuf de dernière génération compatible IP et intégrant de nombreuses fonctionnalités (accès à distance sur smartphone, levée de doute visuelle, gestion des droits d’accès,…) pour une mensualité bien souvent très inférieure à votre redevance mensuelle actuelle. Nova Secure propose des solutions complètes à partir de 39,90€ TTC/mois

La plupart des propositions de télésurveillance prennent la forme d’un pack. L’avantage des offres packagées proposées par Nova Secure, c’est que le coût du matériel est inclus dans la mensualité et vous en êtes propriétaire à l’issue de la période d’engagement initiale (48 mois). L’offre inclut également une carte SIM de secours assurant le relais des communications par General Packet Radio Service (GPRS) via le réseau 4G en cas de coupure électrique de votre box internet. 

Enfin, l’installation d’un équipement neuf, nécessitant moins de maintenance que le maintien d’une centrale datée réduit naturellement les coûts d’entretien de votre système

D’autres questions sur la fin du RTC, un projet de bascule vers le protocole IP, n’hésitez pas à nous contacter.

Nova Secure vous propose une étude gratuite pour déterminer la meilleure solution pour votre alarme intrusion

Nous contacter

Date de publication

16/02/2024